· 

Peut-on se doper au dermocorticoïde?

1.En voilà une question saugrenue ?

course de velo

Le Tour de France est fini, la coupe du monde de Rugby arrive (2023)... les sportifs qui souffrent d'eczéma ? ils font comment avec les règles anti dopage ? 

melee de rugby

Le sportif cumule plusieurs facteurs déclenchant : 


agence mondiale de lutte contre le dopage

La cortisone est connue être un dopant  : quelle attitude pour le sportif ?

                               Une seule source fiable : l'AMA!  

                     Agence Mondiale de Lutte contre le Dopage

agence française de lutte contre le dopage

2. Mises au point sur les glucocorticoïdes (cortisone) par l'AMA


Cortisone avec diffusion dans le corps

Sont interdites pendant les compétitions :

les voies injectables suivantes : (via une piqure)

  • intraveineuse,
  • intramusculaire,
  • périarticulaire,
  • intra-articulaire,
  • péritendineuse,
  • intratendineuse,
  • épidurale,
  • intrathécale,
  • intrabursale,
  • intralésionnelle (par exemple, intrachéloïde),
  • intradermique,
  • sous-cutanée.

Les voies orales suivantes : ( qui s'avalent)

  • comprimés, sirop,
  • oromucosale,
  • buccale,
  • gingivale,
  • sublinguale. 

cortisone sans diffusion dans le corps

Toutes les autres voies d’administration :

  • y compris par inhalation,
  • par aérosol intranasal,
  • par gouttes ophtalmiques,
  • par voie périanale,
  • cutanée,
  • dentaire,
  • intracanalaire (dent)

sont autorisées en tout temps  =  avant les compétitions, en phase de préparation et pendant les compétitions

et ne requièrent pas d’AUT ( autorisation d'usage à des fins thérapeutiques)

Télécharger
Texte officiel de l'AMA
Les glucocorticoïdes et les autorisation
Document Adobe Acrobat 88.5 KB

La recherche de la cortisone se fait dans les urines. Avant de se retrouver dans les urines, la cortisone était d'abord passée dans le sang. S'il n'y a rien dans les urines, c'est qu'il n'y avait rien dans le sang .

Si la cortisone mise sur la peau (dermocorticoide) est dans la liste des médicaments autorisés chez le sportif , c'est qu'elle n'est pas un dopant!

Tout cela bien sur dans le respect du bon usage de tout médicament.


3. Tout dépend donc du bon usage du médicament!

Pas assez ça ne marche pas, trop les effets negatifs sont possibles

Télécharger
Mise à jour sur les risques systémiques des stéroïdes topiques superpuissants
cushing post steroides topiques.pdf
Document Adobe Acrobat 424.8 KB

Risque systémique veut dire "risque sur la santé en général"

Stéroïdes topiques veut dire " cortisone sur la peau, dermocorticoïdes"

Super puissants veut dire "propionate de clobétasol = dermoval, clarelux,


La plupart des articles que j'ai pu lire sur des effets secondaires systémiques des DC  ne concernaient que les DC très forts, dans des pays où ils sont en vente libre, sans aucune information auprès des parents, lesquels les utilisaient par exemple pour traiter des érythèmes fessiers sous les couches.

Résumé de l'article ci-joint : 

Concernant les DC très forts (superpuissants) la réglementation américaine recommande de ne pas dépasser 50 gr par semaine pendant 2 à 4 semaines, soit 5 tubes de 10 gr par semaine.

Tous les effets néfastes, (liés à un passage dans le sang), retrouvés dans leur enquête sont consécutifs à une utilisation qui dépasse la recommandation officielle. 

Si les doses restent inférieures à 50 gr par semaine, leur usage peut se faire sans risque pendant des mois ou des années.


La marge est en fait très grande. Je n'ai personnellement jamais eu besoin d'atteindre la limite à ne pas dépasser. Je me sers des DC très forts pour les zones de peau très épaisses : cuir chevelu, mains et pieds, à raison de un tube de 10 gr par semaine au début puis un par mois en entretien. Je ne l'ai jamais utilisée chez le bébé et encore moins sous les couches.


4. Donc, quelle est la bonne dose ? L'unité phalangette!

L'unite phalangette

La cortisone est un médicament, sur ordonnance, pour éviter justement ce qui se passe dans les pays où elle est en vente libre. 

Pour autant, l'ordonnance doit vous permettre d'avoir accès au nombre d'unités phalangettes qui vous correspondent.

temoignage d un sportif


5. Il faut donc une ordonnance bien structurée


6. Vous pouvez donc être rassuré sur la santé future de vos enfants.

le dermocorticoide

  • N'a rien à voir avec la cortisone à avaler ou à injecter
  • Ce n'est pas un dopant, elle n'est pas dans le sang
  • La bonne dose  : c'est la règle de l'unité phalangette
  • L'ordonnance doit préciser le mode d'emploi correct de ce médicament
  • La cortisone en comprimé est une erreur médicale dans l'eczéma, il faut la refuser si un soignant vous la propose.(elle passe dans le sang, il y aura un effet rebond)


MOTS Clefs : dopage, cortisone, eczema