Le dermocorticoïde : quelles sont les règles de sécurité?

Le dermocorticoide (cortisone appliquée sur la peau) est un médicament. A ce titre, connaitre et respecter les bonnes règles d'usage vous met en sécurité et en efficacité.


Sommaire de la page  le dermocorticoïde : quelles sont les règles de sécurité?

  1. Pourquoi utiliser la cortisone
  2. Un mode d'emploi bien précis
  3. Les erreurs les plus fréquentes
  4. Que faire sur les zones qui reviennent tout le temps (bastion)
  5. Et en cas d'échec?

La cortisone alimente beaucoup de questions  : vous trouverez 5 pages à son sujet : 

  1. Celle-ci : les bons usages
  2. Les préjugés et fake-news
  3. Peut-on se doper au dermocorticoïde
  4. L'unité phalangette
  5. Soleil et cortisone 

1. Pourquoi utiliser la cortisone?

  • L'eczéma est une maladie inflammatoire de la peau, il nécessite donc un traitement anti-inflammatoire
  • Deux médicaments à usage cutané ont cette qualité  : la cortisone et le tacrolimus. La cortisone est la plus facile à utiliser. Le dermocorticoïde est le nom donné à toutes les cortisones appliquées sur la peau. Ce mot "dermocorticoïde" ne concerne pas la cortisone en comprimés, en sirop, en injections ... 
  • La cortisone ne vous dira jamais pourquoi l'inflammation est là! A nous de nous creuser la tête et trouver si possible. Lire la page : l'eczéma se comprend comme un escalier . Elle est complémentaire et indispensable de la gestion de la raison de la crise. Si votre maison brûle à cause d'un tableau électrique défectueux, il faudra bien gérer l'incendie ET changer le tableau électrique!

2. Comme tout médicament : des règles de sécurité bien précises.

a partir de quand?

Dès que  c'est rouge ou ça gratte ou c'est rugueux

L'idée est qu'il vaut mieux éteindre un feu de poubelle que la maison qui brûle en entier.

 

 

 

 

Erreur fréquente :  j'attends quelques jours pour voir 



quelle quantite?

Comptez en unité phalangette

Etalée sur la dernière phalange de votre index, l'unité phalangette représente  la dose pour traiter la surface de deux paumes de mains 

 

Erreur fréquente : n'en mettez surtout pas trop !



Où?

Partout , visage, paupières et zone génitale aussi

 

Erreur fréquente : la cortisone, jamais sur le visage !

 

Le risque de glaucome ou de cataracte est lié aux collyres à la cortisone et non à la crème. 



chez qui?

Tous les patients atteints d'eczéma

 

Erreur fréquente : le bébé est trop petit pour être traité

 

Le sportif ne risque rien en cas de contrôle anti-dopage 

Le bébé est un être humain qui souffre aussi...


La femme enceinte ne risque rien à être traitée, ni elle ni le bébé.



comment?

1 fois par jour
par dessus la crème hydratante
en dépassant largement 
sur les zones qui grattent, ou qui sont rouges, ou qui sont rugueuses
selon la règle de l'unité phalangette

Erreur fréquente : vous ne dépassez surtout pas !



jusqu'à quand?

Disparition parfaite des trois critères de l'eczéma : 

ni rougeur

ni démangeaison

ni rugosité

 

Erreur fréquente : arrêter  dès que ça va mieux!

petit feu

Il faut arroser tant qu'il y a des braises



laquelle?

Crème pour les eczémas humides
Pommade pour les eczémas secs
Shampooing pour les cheveux
Lotion pour les poils

 

Erreur à éviter : les comprimés et les injections

Jamais , jamais,  ni comprimés, ni piqures pour l'eczéma

 

Si vous avez besoin de cortisone en comprimés pour une sinusite par exemple, la sinusite est prioritaire sur l'eczéma, mais vous risquez de faire une poussée à l'arrêt.



Quelle force?

Les très forts : pour la peau la plus épaisse : cuir chevelu, paumes et plantes
Les forts : le corps en général de l'adulte
Les modérés : pour la peau la moins épaisse : paupières, zone génitale, le bébé

La faible : une seule, l'hydrocortisone, sur ordonnance, non remboursée (risque d'allergie de contact car contient de la lanoline)

Erreur fréquente : ne pas adapter la puissance en fonction de l'épaisseur de la peau.



au soleil?

Oui, il est possible de garder l'application de la cortisone quand on va au soleil.

enfant a la plage

Erreur fréquente : surtout pas de cortisone au soleil

 

Ce sont malheureusement nos collègues pharmaciens qui véhiculent cette idée, qui ne repose sur aucun argument scientifique. 



les grandes crises

Connaissez vous la technique des habillages ? 

La vidéo a été réalisée pour le service d'Allergologie et d'Immunologie Clinique de Lyon Sud. 

Vous avez aussi la page du blog  : comment gérer les grandes crises?



les contre indications

S'en servir dans un but esthétique : cas de femmes à peau foncée qui souhaitent éclaircir leur visage

S'en servir sans un diagnostic préalable : c'est un médicament, pas une petite pommade ...

Etre devenue allergique à la cortisone  

dermite peri orale
Dermite péri-orale, ce n'est pas de l'eczéma

3. Le dermocorticoïde : les erreurs les plus fréquentes

  • ne rien faire au quotidien, et mettre la crème hydratante quand ça commence à gratter : toute crème hydratante mise sur une  peau qui gratte ou rouge va brûler.
  • attendre pour voir si ça va vraiment durer : le feu de mégot est devenu un incendie de maison
  • ne pas en mettre assez  :  suivre la règle de l'unité phalangette : éteindre l'incendie de la maison avec un verre d'eau
  • arrêter trop tôt  : si le pompier part alors que les braises sont encore rouges, l'incendie redémarre aussi vite 
  • avoir une ordonnance qui ne vous permet pas d'avoir la quantité de tubes suffisante : il y a 60  unités phalangettes par tube de 30 gr. Si vous avez besoin de 10 unités phalangettes par jour, il vous faut 1 tube par semaine. 
  • s'en servir pour tout ce qui gratte sans avoir le diagnostic de l'eczéma. Les articles qui font état des effets négatifs de la cortisone sont à 80 % des cas, des mésusages de la cortisone, c'est à dire un emploi inadéquat
  • ne pas chercher le ou les facteurs déclenchant 

4. Le dermocorticoïde : que faire sur les zones qui récidivent ?

pli de genou recouvert d'eczema

C'est le cas des creux des coudes et des genoux chez les enfants

  • d'abord vérifier l'alimentation et vérifier la quantité de sucre absorbée par jour
  • traiter la flore intestinale, surtout si l'enfant vient de prendre des antibiotiques
  • vérifier si l'enfant fait bien ses soins ... il faut des années pour accepter de se laver les dents, il faut des années pour que les soins soient bien faits par les enfants ou les jeunes adolescents 
  • vérifier s'il n'y a pas un frottement qui fixerait la plaque : chaussettes, sous-vêtements...

Si malgré tout, les plaques reviennent toujours aux mêmes endroits, le fait de traiter de façon pro active deux fois par semaine permet d'éviter la sortie des plaques et d'utiliser à la fin de l'année 3 fois moins de cortisone que si on n'avait pas adopté cette attitude pro active. 

5. Le dermocorticoïde : et en cas d'échec?

L'échec correspond à des soins bien faits, des facteurs déclenchant maîtrisés  et pourtant le dermocorticoïde est nécessaire au quotidien sur des mois ...

Dans ce cas, les médecins proposent d'autres traitements  : méthotrexate, cyclosporine, biothérapies...(dupixent)

Tout patient a droit à un traitement actuellement et ne doit plus souffrir de dermatite atopique. 


Mots clefs : le dermocorticoide : quelles sont les regles de securite