L'eczéma "nerveux"? de quoi parle-t-on?

L'eczéma rend-il "nerveux"?

l eczema nerveux

L'énervement fait-il sortir l'eczéma?

l eczema nerveux

Voilà un cercle vicieux qui piège le patient


l eczema nerveux

                            L'épreuve du grattage la nuit : une nuit sans sommeil

l eczema nerveux

                  L'épreuve de l'habillage :  comment je vais pouvoir m'habiller ?

l eczema nerveux

                                  L'épreuve du miroir : et ce matin j'ai quelle tête ?

l eczema nerveux

                       L'épreuve du regard des autres : mais t'as encore fait la fête?


 

Sans oublier : le sport , la sexualité, boire un coup...

Sans oublier  les jugements à l'emporte pièce :

  • mais ce n'est pas si grave,
  • on n'en meurt pas,         
  • de toute façon , c'est dans la tête!
  • C'est de l'eczéma nerveux
l eczema nerveux

 

 

 

Et vous, vous pouvez supporter tout ça sans troubles de l'humeur !!


                                                                                                                     Alors oui bien sûr, l'eczéma rend irritable

                                 Les conjoints des adultes atopiques ont tous appris à supporter ces variations d'humeur sans aggraver le problème par des jugements déplacés...

l eczema nerveux

 

 

 

Et inversement...

 

le système émotionnel déclenche des crises d'eczéma

Pourquoi ? 

  • parce que la peau est reliée au cerveau par le réseau des nerfs : il y a autant de terminaisons nerveuses dans le cerveau quand dans la peau
  • parce que les informations qui arrivent dans la peau du cerveau ont la capacité d'exciter le système inflammatoire
  • parce que le système inflammatoire de la peau est responsable de l'eczéma

  Le patient se sent seul, abandonné

Ce cercle vicieux renforce la culpabilité du patient et dégrade encore un peu plus l'estime de soi

           L'eczéma  n'est pas une maladie psychosomatique,                          mais il prend vite la tête de tout le monde !

Le patient souffre d'insécurité intérieure,                             il est fragile



L'eczéma n'est pas qu'une maladie de la peau

l eczema nerveux

 Où se trouve la solution ? dans une réponse thérapeutique globale, prenant en compte : 

  • toutes les souffrances, la visible et l’invisible, 
  • tous les préjugés et les jugements de valeurs qui ont tant blessé le sujet, 
  • les ressources à la portée du patient : lecture, échanges, réflexion, méditation...

 

Seule une attitude d’écoute attentive, empathique, peut sceller le contrat de confiance dont le patient a tellement besoin et qui le fera adhérer au traitement dans un deuxième temps. J’userai la métaphore suivante : il  est impossible d’ouvrir une porte si les gonds sont complètement rouillés, il est impossible de donner de la sécurité à un patient  si on ne s’occupe pas d’abord, en priorité de ce qui l’a tellement fragilisé. 

 

Cette attitude dite éducationnelle, déclinaison dans l’activité libérale de l’éducation thérapeutique telle qu’elle est pratiquée à l’hôpital, est la seule réponse qui puisse redonner confiance au patient, qu’elle que soit la puissance des molécules utilisées pour le traitement de la surface cutanée.  


Mots clefs : l'eczéma et le stress, eczéma psychosomatique, eczéma nerveux