L'eczéma du bébé et le choix du lait

L'eczéma du bébé et le choix du lait est une question récurrente. L'allaitement protège-t-il? Pourquoi parler du lait de vache, du lactose, d'une allergie, d'une intolérance, des jus végétaux. Faisons le point ensemble.

main d un bebe dans la main d un adulte

Sommaire de la page  :

  1. le lait maternel protège-t-il de l'eczéma?
  2.  le lait artificiel est-il la cause de l'eczéma ? 
  3. quand penser à une allergie aux protéines de lait de vache?
  4. quand penser à une intolérance aux protéines de lait de vache ?
  5. peut-il y avoir une allergie au lactose chez le bébé? 
  6. quand penser à changer le lait de bébé?           

1. Le lait maternel protège-t-il de la dermatite atopique?

bebe qui allaite

Non, l'eczéma démarre souvent pendant l'allaitement.

Non, les bébés allaités ont le même risque que ceux qui n'y sont pas.

Mais le lait maternel protège des infections, et donc des antibiotiques, et les antibiotiques sont un facteur déclenchant des crises très puissants +++


2. Le lait artificiel à base de lait de vache est-il la cause de l'eczéma atopique ?

La cause : jamais ! 

Facteur aggravant, parfois oui! Les laits artificiels proposés sont en règle fabriqués à partir du lait de vache, car c'est le lait le plus proche du lait maternel. L'enfant peut devenir soit allergique aux protéines du lait (4% des enfants qui ont de l'eczéma),  soit intolérant aux protéines du lait ce qui est un peu plus fréquent.

 


3. Quand penser à une allergie aux protéines de lait de vache?

Les symptômes de l'allergie aux protéines de lait de vache (APLV) sont d'abord  des problèmes digestifs : diarrhée, diarrhée sanglante, douleurs abdominales...Le bébé  ne grossit pas bien et éventuellement il a en  plus de l'eczéma atopique. (ce n'est pas obligatoire).

Cette allergie alimentaire ne concerne que 4% des bébés atopiques, ce qui veut dire que 96% des bébés avec de l'eczéma n'ont aucune  APLV

Consultez un professionnel de santé : pédiatre, allergologue, dermatologue, médecin généraliste


4. Quand penser à une intolérance aux protéines de lait de vache?

Si votre bébé n'a pas eu d'antibiotiques, ne présente aucun problème digestif ( diarrhée), qu'il n'a pas de fièvre évoquant une infection ORL, que l'eczéma récidive aussitôt à la fin du traitement bien fait, alors  faites le test d'un lait artificiel aux protéines hydrolysées. 

Vous trouverez  à la page 11 du document ci-joint à télécharger, la liste des laits à protéines de lait de vache hydrolysées. Hydrolysées veut dire que les protéines du lait sont cassées en tellement de petits bouts que l'intolérance est fortement diminuée.

Télécharger
quel_lait_prescrire_dans_l_aplv_a_benham
Document Adobe Acrobat 738.7 KB

5. Peut-il y avoir une allergie au lactose chez le bébé? Jamais !

Le lactose est le sucre du lait, de tous les laits. 3 notions fondamentales concernant le lactose : 

  1. "L'allergie" au lactose n'est juste pas possible. Le mot "allergie", c'est-à-dire production d'anticorps, ne concerne que les protéines, jamais les sucres.
  2. Le lait le plus chargé en lactose de toute la planète est le lait humain.  (moitié moins chez la vache))
  3. Pour digérer le lactose, il faut être muni d'un produit qui s'appelle la lactase. La nature a fourni au bébé la quantité de lactase nécessaire pour digérer le lactose du lait de sa maman, quand il est allaité. La nature est très bien faite. 
  4. Si l'allergie au lactose, n'existe pas, par contre l'intolérance au lactose est possible, quand l'individu n'a plus assez de lactase pour digérer le lait absorbé, c'est le cas du grand enfant et de l'adulte. Le taux de lactase diminue à partir de l'âge de 4 à 6 ans. 
  5. Donc l'intolérance au lactose concerne les adultes, jamais les bébés. Le bébé ne peut pas être intolérant au lait maternel, par contre dans les cas rares de vraie allergie aux protéines de lait, il peut arriver que le bébé soit allergique au lait de sa maman. Ne testez rien par vous même, faites vous bien suivre par les médecins. 

6. En pratique, quand penser à changer le lait de bébé?

  1. Traiter la peau de toute façon : hygiène, émollient et cortisone en crème adaptée ; lire la page comment prendre en charge l'eczéma du bébé
  2. Des probiotiques  : ergyphylus sachet
  3. Donner un traitement contre le muguet dès la première prise d'antibiotique, même si le muguet ne se voit pas, 
  4. Evaluer au bout de un mois si l’amélioration est franche et stable ( pas de récidive à l'arrêt de la cortisone), il n'y a pas lieu de changer le lait
  5. Sinon opter pour un lait infantile aux protéines hydrolysées à 90%,  (lait HE)( lait infantile = lait artificiel = lait maternisé). Si l’amélioration attendue est enfin au rendez-vous, il faut garder ces laits HE pour les biberons et remplacer le lait de vache par le lait de chèvre ou de brebis pendant quelques mois pour les yaourts. La réintroduction du lait de vache pourra se faire quelques semaines plus tard, car il n'y a pas d'allergie mais seulement une intolérance en règle de courte durée.
  6. Eviter les laits végétaux de soja ou d’amande, ce sont des jus végétaux. La différence est importante car la qualité nutritionnelle n’est pas du tout la même. Des drames sont survenus. 
  7. Pour les rares bébés cumulant une dermatite atopique et une allergie aux protéines de lait de vache ( 4 % des bébés atopiques, voir la prise en charge avec les pédiatres et allergo-pédiatres. C est uniquement dans ces cas très précis et rares, qu'il est parfois proposé d'arrêter l'allaitement maternel et de passer aux laits artificiels sans protéines de lait du tout.
  8. Quant aux produits laitiers,  le principal à garder est le yaourt, en toute petite quantité pendant quelques semaines puis en réaugmentant tout doucement. Bien sur tous les produits transformés, industriels ne sont pas recommandés de toute façon. Il faut fuir la cuisine industrielle. lire la page : l'eczéma et la polémique du lait


eczéma bébé lait, allergie au lactose, allergies aux proteines du lait de vache