L'eczéma du bébé et le choix du lait

Le lait est il important dans l'eczéma du bébé?

lait et eczema du bebe

Voilà une question qui nourrit la controverse


1. Nous buvons moins de lait qu'il y a 50 ans

Les rumeurs actuelles laissent penser que le lien entre dermatite atopique et lait de vache serait beaucoup plus fréquent. Que nous disent les chiffres ? La consommation de lait de vache ne fait que diminuer depuis les années 1950 au profit des yaourts et fromages.

 

C 'est la consommation des produits laitiers sucrés qui est en forte augmentation. 


Dans le même temps la DA passe de 3 % d’enfants à 20 % d’enfants.

Or le bébé ne mange ni yaourt, ni fromages avant l’âge de 6 mois environ et la dermatite atopique démarre souvent dès le premier mois.

Ces simples chiffres montrent déjà que le lien statistique n’existe pas.

2. Pourtant il arrive de changer de lait, quand ?

La pratique quotidienne nous amène pourtant à proposer d’arrêter le lait de vache avec raison et succès pour la prise en charge de la dermatite atopique .

Dans quels cas ? 

Le changement du lait s'envisage quand l'eczéma récidive alors que le traitement local est bien fait.

Quand la prise en charge locale ( hygiène, émollient, corticothérapie locale) est bien faite et que le traitement ne marche pas, ou mal et que les récidives sont immédiates, se posent alors trois questions :


La première hypothèse sera d’autant plus plausible que la maman a pris des antibiotiques pendant la grossesse, et ou que le bébé en a déjà eu depuis sa naissance

 

La deuxième sera d’autant plus plausible que la réparation de la flore intestinale n’aura pas permis d’améliorer l’état de la peau. Dans ce cas, il faut tester les laits maternisés aux protéines de lait de vache hydrolysées à 90%.

 

La troisième sera d'autant plus plausible que le bébé a de la diarrhée, des otites, qu'il ne grossit pas. Dans ce cas, vous avez besoin du pédiatre et de l'allergologue.

L'allergie vraie au lait de vache n'est présente que chez 4% des bébés atteints de dermatite atopique. 

L'eczéma atopique du bébé, seul, isolé, n'est pas un signe d'une allergie vraie au lait de vache, celle-ci s'accompagne toujours de troubles digestifs

3.Le traitement du bébé atopique : être guidé par un médecin

Donc en pratique, il faut :

  • Traiter la peau de toute façon : hygiène, émollient et cortisone en crème adaptée
  • Donner un traitement contre le muguet dès la première prise d'antibiotique, même si le muguet ne se voit pas, et rajouter les pré et probiotiques
  • Evaluer au bout de un mois si l’amélioration est franche et stable. ( pas de récidive à l'arrêt de la cortisone)
  • Sinon opter pour un lait aux protéines hydrolysées à 90%,  (lait HE). Si l’amélioration attendue est enfin au rendez-vous, il faut garder ces laits HE pour les biberons et remplacer le lait de vache par le lait de chèvre ou de brebis pendant quelques mois pour les yaourts.  La réintroduction du lait de vache pourra se faire quelques mois plus tard, car il n'y a pas d'allergie mais seulement une intolérance en règle de courte durée.
  • Eviter les laits de soja ou d’amande, ce sont des jus végétaux, pas des laits. La différence est importante car la qualité nutritionnelle n’est pas du tout la même. Des drames sont survenus. 
  • Pour les rares bébés cumulant une dermatite atopique et une allergie aux protéines de lait de vache ( 4 % des bébés atopiques, voir la prise en charge avec les pédiatres et allergo-pédiatres.

Donc, non le lait n'est pas la cause de l'eczéma, il n'est qu'un facteur aggravant parmi d'autres


Mots clefs : eczéma du bébé, lait de vache,