Les Outils

Les dessins sont des outils pour comprendre et faire comprendre autour de vous ce qu'est la peau atopique. Quel est son problème de base? Quelles en sont les conséquences ?  Qui est responsable de l'inflammation? A quels systèmes déclencheurs répond-il ?  Ces 11 fiches vous permettront de comprendre que la pensée unique n'a pas sa place ici : cette maladie est comme un puzzle, ou encore comme un oignon ; il faut en découvrir le cœur incontournable et les multiples couches qui s'ajoutent avec le temps.


La peau sèche du patient atopique

  Votre peau est sèche, elle manque d'eau. comment faire pour réparer ?

           1/  Boire de l'eau ? à part pisser , aucun intérêt !

           2/ S'imbiber d'eau comme dans un bain ? vous savez que cela aggrave la situation !

           3/ Faire l'expérience des deux verres et trouver la bonne réponse :

                 mettez de l'eau dans deux verres et rajoutez de l'huile dans un des deux

                 posez sur le radiateur et observez. Que voyez vous ?

 

  A gauche, dans le verre sans huile, le niveau a baissé, l'eau s'est évaporée

  A droite, l'huile a empêché l'eau de partir

 

  Idem pour la peau atopique, l'absence de gras permet à l'eau de s'évaporer.

 


En quoi est-ce un problème ?

La présence des  corps gras en superficie rend la peau normale étanche comme un papier film alimentaire = rien ne sort, rien ne rentre.

L'absence des corps gras en superficie rend la peau atopique trouée comme une éponge. L'eau peut s'évaporer mais surtout tout ce qui est dans l'air peut rentrer et c'est ça le problème !



Le lance-flamme = à l'origine du prurit ou démangeaison

Tour ce qui flotte dans l'air va donc pouvoir passer à travers la peau et arriver face à ... un tonton flingueur, pas très malin. Voici le seul responsable de tous vos soucis : le système immunitaire inné. Ce système de défense existe depuis très très longtemps et il ne connaît rien à notre modernité. Il ne se demande pas si un pollen ou un poil de chien pose problème, il dégaine en mode lance-flamme! C 'est lui le responsable du prurit, des démangeaisons.Il faut croire qu'en ce moment il est particulièrement susceptible! Merci Tonton!


Le sniper = image de la réaction allergique

Le sniper est une image de la réaction allergique. Il s'agit du système immunitaire acquis. Acquis veut dire qu'il n'existe pas les premiers mois de la vie et qu'il n'apparait pas forcément chez tous les atopiques. Dans la réaction allergique, il y a fusion entre l'intrus, qu'on appelle aussi l'antigène, et la réponse qu'on appelle l'anticorps. Ils sont spécifiques l'un de l'autre, comme une serrure et sa clef.

C 'est une façon de dire : oh là : toi le gugus, je te reconnais ! si tu continues à passer, j'en rajoute une couche! Chez les patients atopiques, tous ont une dermatite atopique par définition, mais seuls 30 % ont une allergie en plus. Si les tests allergiques permettent d'identifier le produit en cause, et s'il est possible de l'éviter, cela ne règle que le problème de l'allergie, il reste toujours la dermatite atopique ...la cause de la dermatite atopique n'est pas une allergie.


Jeu des 4 différences

Voici une tranche de peau normale

  • un mur bien compact
  • les gentilles bactéries à sa surface
  • le système de défense en dessous

                          

Amusez vous à identifier les différences entre ce dessin et celui de la peau atopique, image suivante

 

 


Réponses au jeu

 

  1. La peau normale est un mur bien étanche, la peau atopique est trouée
  2. Les envahisseurs profitent des trous pour passer à travers la peau : poils, pollens, pollution...
  3. Le système de défense répond à leur passage en activant le porteur de lance flamme.
  4. La peau atopique favorise la prolifération d'une bactérie à la surface de la peau : le staphylocoque. Ce n'est pas anormal qu'il soit là, mais chez le patient atopique, il prend trop de place et surtout il aggrave le nombre de trous dans la peau.

                                     "50 dessins pour raconter la dermatite atopique" Ed Ovadia


La peau atopique est connectée à d'autres organes

 

 

 

La peau n'est pas un organe isolé, elle est connectée.

Connectée à tout ce qui se passe dans le tube digestif et au cerveau. 

 

La prise en charge doit donc toujours être triple

-  traiter la dermatite atopique

-  rééquilibrer le fonctionnement du tube digestif 

-  répondre aux questions, expliquer, rassurer

 

Vous trouverez le détail dans les TUTO et dans les livres


Les boites d'allumettes  ; pour imager ce qui déclenche une crise

Quand vous avez le feu chez vous : que faites vous ?

Vous appelez les pompiers, ils viennent, arrosent et repartent quand le feu est éteint.

15 jours plus tard le feu recommence, que faites-vous ?

.... etc

Un jour, vous trouverez la plaisanterie un peu lassante et vous vous demanderez qui  passe son temps à allumer l'incendie!

L'incendie : c'est la plaque d'eczéma déclenchée par le système immunitaire.

Le pompier : c'est vous et vous arroserez votre incendie avec la cortisone en crème bien sûr, pas en comprimé.

 

Et vous questionnerez les 5 boites d'allumettes pour comprendre laquelle ou lesquelles se sont enflammées

 

Comprendre permet de moins subir et d'anticiper : double bénéfice

 

Qui cherche trouve, faites-vous confiance !


Les facteurs déclenchant les crises peuvent s'ajouter les uns aux autres

 

Voici une autre façon de représenter tous les facteurs déclencheurs des crises de dermatite atopique.

 

Chez le bébé, il n'y a que la peau sèche et le déséquilibre de la flore intestinale.

 

Puis avec le temps, les autres facteurs déclencheurs s'ajoutent comme les couches d'un oignon.

 

Celui qui ne disparait jamais est la peau sèche.

 


Unité phalangette = la bonne dose du dermocorticoïde


Comment savoir si vous mettez assez  ou trop de crème à la cortisone ? (dermocorticoide)

Aidez vous de l'unité phalangette : la quantité étalée sur la dernière phalange de votre index correspond à la quantité nécessaire et suffisante  pour la surface de vos deux paumes de mains.

Un membre inférieur = 8 unités phalangettes           

Un membre supérieur = 4 unités phalangettes

La tête et le cou = 2 et 1/2 unités phalangettes   

En règle générale, vous n'en mettez jamais assez ... 

 

Long CC, Mills CM, Finlay AM.      A practical guide to topical therapy in children. Br. J. Dermatol 1998; 138 : 93-96                                                          


Les émollients servent à boucher les trous de la peau atopique

Les crèmes hydratantes doivent  ré étanchéifier la peau.

Pour l'instant, on ne sait pas faire autrement.

Les compléments alimentaires dans cette indication ne vous épargneront jamais l'obligation de vous crémer.

La bonne crème est celle ... qui vous ira et que vous mettrez.

L'erreur la plus habituelle est de penser qu'elle va traiter à elle seule une poussée de dermatite atopique. Bien au contraire, n'importe quelle crème hydratante seule brule sur une plaque en pleine poussée. La crème hydratante n'est pas le traitement de la poussée inflammatoire ( ça, c'est la cortisone en crème), la crème hydratante sert à réparer la barrière. En pleine crise, le mélange de deux est mieux supporté.


Mots clefs : dermatologue, cortisone, eczéma