La dysidrose : un problème complexe

La dysidrose :  des cloques d'eau qui grattent, sur les mains et/ou les pieds

dysidrose
Livre du GERDA

 

GERDA  = Groupe d'Etudes et de Recherches en Dermato-Allergologie.

 Chaque année, ce groupe publie le résumé de leur congrès.

 

Dans l'exemplaire de 2013, vous trouverez page 117, un résumé de l'intervention du Professeur Tennstedt, sur le monde des dysidroses.

toutes les cloques ne sont pas forcement de la dysidrose

peuvent aussi donner des cloques qui grattent


                                               Voici des exemples de plusieurs maladies qui donnent des cloques sur les mains ou les pieds

Dysidrose
Dysidrose
Dysidrose
Dysidrose
eczema allergique
Eczema allergique
gale
Gale
champignon sur le pied et les ongles
Champignon
psoriasis pustuleux
Psoriasis pustuleux

                                                           Le diagnostic n'est pas forcément simple, il doit être fait par le dermatologue 

La dysidrose au quotidien

  • Elle se localise surtout sur les mains :  la face palmaire plus que le dos de la main, et les faces latérales des doigts
  • Ce sont des cloques translucides, pas blanches
  • Quand on les perce, un liquide clair coule comme de l'eau
  • Elle peut ne pas gratter
  • Plus fréquente chez les femmes allergiques 
  • Plus fréquente chez les travailleurs en milieu chaud, humide, en contact répétés avec des produits irritants, ou avec le port de chaussures de sécurité, ou des gants 
  • Plus fréquente  dès le printemps 
  • Souvent aggravée par le stress
  • Terriblement récidivante 

                                                                            Les origines sont multiples et peuvent s'additionner

1. La dysidrose est favorisée par la transpiration

Les études montrent qu'un patient atteint de dysidrose transpire deux fois plus au niveau des mains que la normale. 

Or la sueur n'est pas un liquide neutre, elle est le reflet du fonctionnement du tube digestif


2. La dysidrose peut être secondaire à un champignon aux pieds!

Cette cause est très fréquente : 

Vous avez un champignon entre les orteils et

vous faites une réaction allergique à ce champignon sous la forme de cloques au niveau des mains.

trichophytie
Champignon

 

Comment savoir si vous avez un champignon sur les pieds ?

 

Une simple fissure entre les orteils (intertrigo) suffit pour l'affirmer.


3. La dysidrose peut être liée à une allergie aux métaux

L'allergie aux métaux se fait d'abord par la peau, par la pénétration à travers la peau, c'est un eczéma de contact allergique classique

 

Mais elle peut ensuite évoluer vers une réaction dite systémique quand le métal présent dans l'alimentation  ressort sur la peau via la sueur

 

Patchs tests
Patchs tests

Une réaction systémique ( par transpiration du métal) n'est possible que si le métal a d'abord déclenché une allergie de contact . 

  • l'allergie de contact se prouve par les patchs
  • l'allergie systémique se prouve par les tests de provocation orale

 

Ce n'est donc pas uniquement le contact avec ces métaux qui est forcément en cause, mais aussi leur présence dans la sueur .

Ces métaux sont le nickel, le chrome et le cobalt

Vous trouverez sur Internet les aliments riches dans ces métaux, les méthodes de cuisson, à limiter si vous voulez tester cette hypothèse

agence europeenne
Agence Européenne de produits chimiques

 La réglementation européenne sur le nickel date de 1994. Elle concernait à l'origine les bijoux fantaisie.

Le but était de diminuer la concentration de nickel dans les objets le contenant et mis en contact avec la peau

 

Il faut que ces objets libèrent moins de 0,5 µg de nickel/cm²/semaine.

 

Cette réglementation n'a pas permis de faire baisser les réactions soit locales, soit par voie systémique des allergies au nickel...


4. La dysidrose peut être liée à des allergies au Baume du Pérou et aux épices

Le mécanisme est le même que pour les métaux. 

La sensibilisation se fait soit par contact avec la peau ( le Baume du Pérou en particulier) , soit par voie alimentaire pour les épices ( muscade, curry, céleri, coriandre, fenouil, aneth...)

L'allergie apparait dans la vraie vie, via la dysidrose, par concentration de ces produits dans la sueur

5. La dysidrose est favorisée par un milieu humide

Plus fréquente chez les travailleurs en milieu chaud, humide, en contact répétés avec des produits irritants, ou avec le port de chaussures de sécurité, ou des gants 

                                                                                                Quels bilans faire?

un bilan allergologique de contact

  • Les patchs tests correspondent à la batterie standard européenne.           Elle permet de tester les allergènes les plus fréquents en Europe dans les 10 dernières années. Elle teste entre autres les métaux et le Baume du Perou
  • Si le test est positif, il ne prouve pas à 100% que le produit identifié est le responsable de vos problèmes : il faut toujours réfléchir à  la pertinence d'un test positif.

La seule façon de savoir est de retirer le produit en cause et d'observer ce qui se passe dans votre vraie vie.

  • Concernant le nickel, ce métal étant présent dans notre alimentation, on peut juste diminuer sa consommation.

Une enquete sur les habitudes alimentaires

  • Cette enquête cherchera les habitudes de consommation des épices
  • Le dosage des anticorps  (IgE) par prise de sang  :                                                      -  est constamment négatif dans les cas de dysidrose,                                               - n'a d'intérêt qu'en cas de choc anaphylactique
  • Il faut faire  :                                                                                                                            - - - un test de provocation orale  et/ ou                                                                              - diminuer ou retirer les épices des habitudes alimentaires ...

et voir ce qui se passe dans votre vraie vie


                                                                      La logique du traitement : tout faire en même temps!

1. retirer le facteur declenchant

La sueur :

  • rectifier l'alimentation,
  • limiter le gluten en cas de ballonnements,
  • traiter la flore intestinale par un antifongique, des pro et pré biotiques

Les champignons : regarder entre les orteils

  • mettre une crème anti champignon (mycoses) une à deux fois par jour 2 mois (une semaine ne sera jamais suffisant)

L'allergie  au nickel :  tous ces conseils ne font pas le consensus entre spécialistes de la question .

  • diminuer le thé, le chocolat, les lentilles...
  • éviter de cuisiner dans des casseroles en acier inoxydable

2. traitement local

  • Comme tout eczéma, il repose sur la corticothérapie en crème. Une fois par jour La puissance du dermocorticoïde est adaptée à l'épaisseur de la peau, la paume  et la plante font partie des peaux les plus épaisses.
  • Quand les cloques sont de grande taille, les percer soulage rapidement le grattage
  • Les bains de permanganate de potassium sont utiles pour sécher des cloques de petite taille : il faut que l'eau soit rose pale, le bain ne dépasse pas 5 minutes, la bassine servant aux bains des mains sera définitivement colorée en marron, et les ongles des mains seront marron également pendant quelques semaines ...

3. traitement oral

  • Un antifongique type Fungizone en sirop si traitement antibiotique avant le début de la dysidrose
  • de toute façon rééquilibrage alimentaire
  • de toute façon pré biotiques pendant plusieurs mois
  • de toute façon pro biotiques pendant plusieurs mois

De mon expérience, c'est l'association  : 

  • du traitement systématique des pieds avec une crème antifongique 2 mois au moins
  • le rééquilibrage alimentaire 
  • la prise de pré biotiques sur plusieurs mois 

Qui marche le mieux +++

Surtout n'utilisez pas de produits anti transpirants, vous allez tout aggraver!


La dysidrose pose un problème  en milieu professionnel

Le travail en milieu chaud et humide est un élément favorisant. 

Le port des gants n'est pas forcément efficace ( transpiration sous les gants), même s'ils sont doublés de gants de coton

Le traitement de la transpiration par les produits dits anti perspirants rajoute de l'irritation à une peau déjà très abîmée

Le retentissement psychologique peut être majeur

Le reclassement professionnel peut être difficile à justifier tant que les tests ne montrent pas un allergène authentique..

Mots clefs : dysidrose