Il faut que ça sorte : préjugé des toxines


Préjugé sur l'eczéma : il faut que ça sorte

Hippocrate
Hippocrate

L'eczéma est souvent sec, mais en pleine crise il peut devenir suintant.

 

Cette vision alimente l'imaginaire que quelque chose a besoin de sortir à travers la peau, et que ce quelque chose est de l'ordre du mal. 

 

 

Pour un certain nombre de médecins, ce mal correspond aux toxines qui s'évacuent par la peau, reprenant ainsi la vieille théorie des émonctoires, datant de 2500 ans émise par Hippocrate lui même.

Pour d'autres, c'est le mal être intérieur qui parle, qui s'exprime, qui sort

 

La conséquence de ce système de pensée est malheureusement très délétère pour le patient, car il débouche sur le refus du traitement de la peau, lequel viendrait contrarier un phénomène de purification.


Les sorties naturelles des toxines ne sont pas la peau mais les glandes sebacees et sudorales

Les toxines (mais de quoi parle-t-on?) sont effectivement évacuées par la peau à travers la sueur et le sébum, c'est à dire grâce aux glandes sudorales et  sébacées, et pas du tout à travers la peau elle - même

  • Or l'eczéma ne perturbe en rien le fonctionnement de ces deux glandes,
  • Or la crème à la cortisone ne perturbe en rien le fonctionnement de ces glandes.

D'où vient le suintement ?

L'inflammation sous la peau est capable de détruire certaines cellules de la peau, lesquelles libèrent l'eau qu'elles contiennent. 

Le suintement est le reflet de la puissance de l'inflammation sous-jacente


                                                                                                                          Conclusion :   

Y aurait-il des toxines à évacuer par la sueur et le sébum, qu'elles le seraient tout autant avec le traitement par cortisone de l'eczéma

Un fait et une erreur d'interprétation

L'observation : quand on regarde la peau atopique au microscope, on y voit les cellules de l'inflammation . 

L'interprétation des réseaux  : les cellules inflammatoires servent à faire sortir les toxines à travers la peau, du bas vers le haut.


 

                                                                                                                    Cette interprétation est fausse, c'est rigoureusement l'inverse

Les cellules du système inflammatoire sont là en réponse aux agents extérieurs ( pneumallergènes, tabac et pollution ) de l'air qui rentrent à travers cette peau poreuse et qui ne devraient pas rentrer.

  • Le slogan scientifique actuel est : il ne faut pas que ça rentre
  • Au lieu du slogan d'il y a 2500 ans : il faut que ça sorte 

c'est toute l'importance de l'application des émollients tous les jours sur toute la peau pour empêcher le passage des particules de l'air de l'extérieur vers l'intérieur

Par contre la sueur intervient bien dans la dermatite atopique par le biais de son acidite

Pour autant cette théorie est intéressante à considérer car elle attire l'attention sur un phénomène que la plupart des atopiques ont remarqué : l'impact de la sueur sur leur peau et la sueur sort bien effectivement à la surface de la peau.

 



Mots clefs : toxines, préjugés sur l'eczéma, il faut que ça sorte