ça ne sert à rien de traiter,ça revient tout le temps


La différence entre chronique et incurable

L'asthme aussi évolue par crise et pourtant qui aurait l'idée de ne pas  traiter sous prétexte que ça peut revenir ?

Ah oui l'asthme ça peut tuer, pas la peau …Ce préjugé cache plusieurs réflexions absolument majeures à dévoiler :

  • ça ne sert à rien sous entend la méconnaissance des risques de ne pas traiter
  • ça revient tout le temps sous tend l'attente principale de pouvoir guérir de cette maladie, guérir voulant dire la faire disparaître

Les dangers de ne pas traiter l'eczéma atopique sont méconnus

1/ L'empêcher de vivre normalement son quotidien : le sommeil, le sport, l'attention à l'école, le relationnel avec les copains...10% des adolescents vont passer par des phases de dépressions avec des risques suicidaires supérieurs à ceux de leur âge non atopiques. N’est-ce pas nécessaire de la repréciser ?

 

2/ L'empêcher de grandir normalement. Il faut un sommeil de bonne qualité pour assurer une production  correcte d'hormones de croissance. Il devient facile de comprendre que les enfants atopiques au sommeil agité risquent de rester plus petits que la moyenne.

 

3/ Favoriser l'arriver des vraies allergies, car tant que la peau est poreuse et fonctionne en mode éponge, les substances potentiellement allergisantes passent et sont susceptibles un jour de rajouter leur dose de problème en déclenchant des allergies de contact, mais aussi des allergies respiratoires. Il est donc temps de s'opposer avec force contre l'idée que si le traitement fait rentrer l'eczéma, il ressortirait sous forme d'asthme. C'est rigoureusement l'inverse. Traiter correctement une dermatite atopique dès le départ réduit de moitié le risque de déclencher un asthme plus tard. Les études vont toutes dans le même sens.

 

4/ L'empêcher de construire sa confiance en lui, son image de lui, et son estime de lui. Demandez à une petite fille qui souffre de dermatite atopique depuis ses premiers jours si elle voit dans la glace une princesse ou une grenouille, vous serez  ému par la réponse...

 

Les parents adhèrent pourtant à l'idée qu'il ne faut pas traiter. Dans la balance risque/bénéfice, ils ont entendu des informations fausses sur le traitement mais n'ont rien entendu de justes sur les risques de ne pas traiter...quand ils comprennent leur méprise, ils passent malheureusement par une phase de culpabilité supplémentaire, eux qui ont si longtemps pensé faire du mieux pour leur enfant


Ca revient tout le temps

Cette phrase  est le reflet de l'attente principale des patients : que la dermatite atopique ne revienne pas, or ce n'est pas le cas.

 

Le parent ou le patient va voir ailleurs... c'est certain qu'il n'est pas facile de dire à des jeunes parents que la maladie de leur enfant peut durer longtemps.

Pour autant le meilleur moyen de la maîtriser est de traiter la peau et la flore intestinale dès le début et surtout de rassurer, expliquer.

L'eczéma atopique ne dure pas toute la vie, mais le patient garde la possibilité d'en faire toute sa vie : ceci est bien important à expliquer.

 

Le traitement global concerne la peau, la flore intestinale et la relation sécurisante aux parents.

C'est le meilleur garant pour qu'elle ne dure pas, qu'elle soit facile à soigner et que surtout elle n'impacte ni la vie de famille, ni la construction identitaire de l'enfant.


La dermatite atopique ne dure pas toute la vie, mais le patient garde la possibilité d'en faire toute sa vie.


Mots clefs : comment soigner