· 

L'eczéma sur peau foncée

L'eczéma sur peau foncée a deux particularités


eczema sur peau africaine

1. la couleur de l'eczéma n'est pas rouge, mais grise

2. l'inflammation peut pigmenter ou dépigmenter la peau

L'inflammation sur peau foncée n'est pas rouge mais grise et pigmentée à la fois : l'absence de rougeur explique un retard au diagnostic

L'inflammation peut décolorer la peau comme sur peau blanche, mais comme on le voit sur ces photos elle peut la pigmenter en plus foncée


Pour autant


L'origine est la même

Les facteurs déclenchant sont les mêmes

Le traitement est le même 


C'est l'occasion de se poser des questions sur la prévalence de la dermatite atopique et la gestion de la maladie dans les autres pays de la planète.

Bien qu'elle semble s'être stabilisée dans les pays développés, la prévalence de la MA semble augmenter dans les pays en développement [ ], probablement en raison de l'urbanisation croissante, de la pollution, de la consommation alimentaire occidentale et de l'obésité ( extrait de l'article ci joint ) 

 


En dehors de facteurs génétiques en cours d'explorations dans les différentes ethnies de la planète, il ressort que les facteurs socio-économiques sont les plus déterminants :


  • manque d'éducation à la santé en général 
  • exposition au tabac
  • accès aux soins : manque de médecins, manque de formations des médecins,
  • accès aux traitements : trop chers, et préférence pour les pratiques traditionnelle reconnues pourtant comme dangereuses ( plantes chinoises) et peu efficaces ( 30% de satisfaction dans les enquêtes ) 

Toute cette réflexion nous permet de nous rappeler la charte d'Ottawa 

       Pour accéder à la santé, il faut pouvoir :

  •  se loger,
  • accéder à l'éducation,
  • se nourrir convenablement,
  • disposer d'un certain revenu,
  • bénéficier d'un éco-système stable,
  • compter sur un apport durable de ressources,
  • avoir droit à la justice sociale et à un traitement équitable. 

  • Cette peau grise peut être interprétée comme une peau sale, conduisant les mamans à multiplier le lavage de leurs enfants.

Il faut aussi tenir compte du contexte culturel

  • Si quelques femmes africaines usent de la cortisone pour décolorer volontairement leur peau dans un but esthétique, d'autres craignent cet effet sur l'eczéma et reculent à son emploi.
  • Je me souviens d'un petit garçon dont le facteur déclenchant  de son eczéma avait été une circoncision selon les pratiques traditionnelles à Mayotte et qui en restait complétement terrorisé.

Soigner, c'est accueillir le patient dans toute sa diversité et sa globalité. 

                                 Quoi de mieux que de relire à ce propos le livre :

                                  LE SOIN EST UN HUMANISME  de Cynthia Fleury

                                 Professeur titulaire de la Chaire Humanité et Santé



mots clefs : eczema peau foncee, peau africaine, peau noire


Écrire commentaire

Commentaires: 0